Deuxième aire urbaine du Japon après la gigantesque mégapole Tokyo-Yokohama, l’ensemble Osaka-Kyoto-Kobe est le cœur vivant du Kansaï et le lieu d’un Japon nuancé, différent de celui de la capitale, le Kanto. Osaka est une ville industrielle, celle d’une architecture contemporaine et de technologies de pointe.

Mais elle est aussi un site historique, développé autour de son impressionnant château – le plus grand du Japon – et qui possède de nombreux temples importants. Surtout, les habitants d’Osaka sont réputés fins gourmets, et leur ville est souvent citée comme la capitale gastronomique du Japon !

Le château d’Osaka déploie sa silhouette majestueuse au milieu de ce qui est devenu un magnifique parc urbain, très couru au moment du hanami – l’observation printanière et le pique-nique sous les cerisiers en fleurs. Reconstruction moderne de la structure originale, remontant à 1583 et la première tentative d’unification du pays autour de Hideyoshi Toyotomi, l’intérieur du château est aujourd’hui un musée fourni sur cette histoire, offrant de beaux panoramas sur la ville alentour.

http://www.worldrugby.org/photos/212883


Autre silhouette fameuse d’Osaka, le Umeda Sky Building est un gratte-ciel de 40 étages, dont la partie supérieure abrite l’Observatoire du jardin suspendu (le « Floating garden observatory »).

La montée commencée dans un ascenseur se termine par un escalator s’élançant au dessus du vide entre les deux tours de l’immeuble. Panorama superbe sur Osaka une fois arrivé en haut !

Le Sky Building a été classé par les éditions londoniennes Dorling Kindersley comme l’un des 20 gratte-ciel majeurs de la planète.

http://www.worldrugby.org/photos/212884

Les festivals sont une institution au Japon. Il y en a partout, de types très variés et de toutes les tailles – et il constituent indéniablement un des meilleurs moyens de s’imprégner de la culture locale. Ces matsuri sont ouverts à tous, et ont chacun des histoires et des significations bien différentes. La plupart des matsuri d’automne qui se dérouleront au moment de la Coupe du monde de Rugby 2019, seront dédiés aux bonnes récoltes et au bien-être de toutes les familles de la communauté.

La préfecture abrite nombre de festivals Danjiri. Leur but est de prier pour un automne généreux et pour les récoltes futures. Le danjiri est d’abord un type de char en bois, présentant des sculptures élaborées et de nombreux ornements. Ces chars ont pris la forme d’un sanctuaire ou d’un temple, et sont tirés à travers les rues du voisinage par les habitants en costume happi. À la nuit tombée, les lanternes des danjiri s’illuminent, créant une atmosphère encore différente. Toute l’énergie de ces festivals Danjiri peut s’appréhender, de concert avec leur histoire et même en dehors de l’automne, au Danjiri Kaikan de la ville de Kishiwada, un complexe qui leur est dédié.

Là où le danjiri est un autel portatif tracté sur des roues, le futon daiko est un autel porté. Il a lui-aussi donné son nom à un type de festival d’automne du Kansaï, également dédié aux récoltes à venir. Les festivals Futon Daiko sont célébrés par tous les quartiers – chacun possédant un futon daiko à son image. Les sons de ces festivals, depuis les mélodies jusqu’aux sifflets et aux percussions, en passant par la clameur populaire, ont une force qui résonnent au plus profond de l’être et vous laissera un souvenir inoubliable.

Situé à Higashiosaka, le sanctuaire Hiraoka est l’un des plus anciens de l’ancienne province Kawachi – son nom est même mentionné dans le livre Engishiki, achevé avant 927. En automne, la vision de la procession d’autels futon daiko avec leurs percussions – le témoignage de plusieurs siècles de festivités – y est particulièrement impressionnante. Le sanctuaire s’anime ensuite chaque 11 janvier pour le Kayuura-shinji, un rituel de divination shintoïste. Le riz récolté pendant l’année est alors cuisiné en porridge avec des haricots rouge avant d’être utilisé pour prédire le sort des mois à venir.

http://www.worldrugby.org/photos/212885

Enfin, Higashiosaka est célèbre dans tout le pays comme le lieu de naissance des tapis roulants à sushis, désormais omniprésents dans les chaînes de restaurants de poisson cru au Japon – et dans de nombreuses grandes villes du monde !

Le premier restaurant équipé était Genroku Sushi en 1958, aujourd’hui à la tête de la chaîne des restaurants du même nom, et où il est toujours possible de déguster des sushis sur tapis roulants.

Higashiosaka est situé dans l'Est de la Préfecture d'Osaka et a été créé en février 1967, fruit de la fusion de trois villes : Kawachi, Fuse et Hiraoka. La ville est connue pour son tissu industriel, mais aussi pour le rugby car Higashiosaka est l'un des points chauds du rugby dans le pays et fier d'une longue tradition sportive. Construit en 1929, le plus ancien stade dédié au rugby y a été construit : le Higashiosaka Hanazono Rugby Stadium. 

Hanazono est là où se déroule le tournoi national universitaire de rugby qui a lieu chaque année et qui rassemble des écoles des 47 préfectures. 

Stade – Higashiosaka Hanazono Rugby Stadium
 

Préfecture d'Osaka : 
http://www.pref.osaka.lg.jp/en/index.html

Ville de Higashiosaka : 
http://www.city.higashiosaka.lg.jp/site_policy/0000000035.html

Office du tourisme d'Osaka
http://www.osaka-info.jp/en/