Les Bleus assurent l'essentiel

Tantôt brillants, tantôt inconsistants, les Français ont mené tout le match face aux Tonga mais ont parfois joué à se faire peur. L'essentiel est cependant là : une victoire et une qualification pour les quarts de finale (23-21).

KUNAMOTO, le 6 octobre - Une victoire pour avoir enfin l’esprit tranquille. Depuis le début de la Coupe du Monde, les Français ont assuré l’essentiel avec deux victoires sans se montrer tout à fait convaincants dans la Poule C. Les Bleus poursuivaient donc un double objectif ce dimanche : gagner pour composter officiellement leur billet pour les quarts et en profiter pour se rassurer sur leurs schémas de jeu.

Un bon grattage de Lauret dans les 22 tonguiens offre une pénalité rapide aux Français. Face aux perches, Ntamack ouvre tranquillement le compteur bleu (3-0, 3ème). Très propre, le XV de France poursuit son entame idéale avec un somptueux mouvement : Chat récupère le ballon après une touche tonguienne, le jeu est écarté à l’aile, Raka transmet le ballon sur une passe après contact à Vakatawa, qui aplatit (5ème). Transformation de Ntamack (10-0).

Un faux rythme s’installe pendant une vingtaine de minutes. Les Ikale Tahi tiennent davantage le ballon mais leur jeu est stéréotypé et ils peinent à se montrer réellement menaçants. De leur côté, les tricolores perdent trop vite leurs quelques ballons d’attaque.  

Après une série de mêlées, les Bleus bénéficient d’une pénalité. Serin joue bien le coup et part dans le fermé pour transmettre à Raka. L’ailier clermontois tape un coup de pied à suivre, récupère le cuir et inscrit le deuxième essai français. Ntamack ne tremble pas (17-0, 31ème). 

Mais le carnet de notes de l’élève France semble condamné aux ratures : juste avant la pause, les Tonga avancent à l’impact et Takulua semble aplatir dans l’en-but. L'essai est accordé après l’assistance de la vidéo (17-7, 39ème).

Stressant... mais gagnants 

Le match repart en fanfare au retour des vesiaires. Les Ikale Tahi s’appuient sur leurs puissants avants pour s’approcher dangereusement de la ligne française, mais Vahaamahina gratte un bon ballon. Les Bleus répondent immédiatement avec un essai de Charles Ollivon, à la conclusion d’un beau mouvement. Essai refusé pour un en-avant sur la dernière passe.

Avant un coup de poignard tonguien… Sur une action assez confuse et un contre des îliens, Médard se fait surprendre par un faux rebond. Hingano profite de ce coup du sort pour récupérer le ballon et aller à dame. La transformation de Takulua ramène les Tonga à trois petits points (17-14, 46ème).

Bousculés, les Bleus ne s’affolent pas. Ils tiennent le ballon et poussent par deux fois leurs adversaires à la faute, permettant à Ntamack de faire parler sa botte sur pénalités (51ème, 59ème) et de souffler un peu (23-14). Les tricolores sont même tout près de prendre définitivement le large sur un essai de Penaud... une nouvelle fois refusé pour un en-avant (de Médard). 

La fin de match sera plus confuse et sans étincelles. Les Tonga reviennent bien à deux points des Bleus sur un essai de Kapeli (23-21, 79ème). Mais trop tard pour faire trembler les Français. Ce succès en demi-teinte face à des Tonguiens accrocheurs leur assure un billet pour les quarts de finale. Et une relative tranquillité d'esprit avant un choc alléchant face au XV de la Rose pour clore cette phase de poules.

RNS eb/sc