Ruben de Haas va connaître sa première avec les États-Unis

Le prometteur demi de mêlée va connaître sa première titularisation en Coupe du Monde dans une équipe américaine peu remaniée.

TOKYO, le 7 octobre – Le jeune demi de mêlée Ruben de Haas sera titulaire pour la première fois pour les États-Unis contre l’Argentine après ses entrées en jeu réussies contre l’Angleterre et la France.

À 20 ans, de Haas remplace Shaun Davies. C’est l’un des trois changements effectués par le sélectionneur Gary Gold pour défier les Pumas lors du troisième match des Eagles dans cette Poule C, mercredi 9 octobre à Kumagaya.

Les autres changements concernent la deuxième ligne et le centre, où l’ancien joueur de l’UBB Greg Peterson (remplaçant face à la France) et Paul Lasike prennent respectivement les places de Nick Civetta et Martin Iosefo. La star du rugby à 7 sera sur le banc au coup d’envoi tandis que Civetta, tout comme Davies, ne sont pas retenus dans le groupe des 23.

Face à l’équipe de France (défaite 33-9), le demi d’ouverture AJ MacGinty est devenu le deuxième meilleur marqueur de l’histoire des Eagles. Avec 287 points, il devance désormais Matt Alexander (286), mais reste à distance raisonnable de Mike Hercus et ses 486 points.

Une autre catégorie où l’historique Hercus est en pôle : le nombre de capitanats. Avec 56, il devance de peu Todd Clever. Troisième de ce classement spécifique, l’actuel capitaine Blaine Scully en compte 31, dépassant Dan Lyle pour se faire une place sur le podium.

Auteur d’un essai en toute fin de match contre l’Angleterre, le centre Bryce Campbell est le seul Américain à avoir marqué un essai dans cette Coupe du Monde 2019.

Face à une équipe argentine déjà éliminée, les États-Unis visent leur première victoire dans cette édition 2019. Il faut remonter huit ans en arrière, en Nouvelle-Zélande, pour voir les Eagles s’imposer en Coupe du Monde (13-6 face à la Russie). Les deux autres succès américains sont encore plus lointains puisqu’il faut revenir en 1987 et 2003 pour en trouver trace. Autant dire que la mission s’annonce plus que compliquée face à des Pumas certainement revanchards et qui veulent finir cette Coupe du Monde sur une bonne note.

États-Unis

1. Eric Fry
2. Joe Taufete’e
3. Titi Lamositele
4. Nate Brakeley
5. Greg Peterson
6. Tony Lamborn
7. Hanco Germishuys
8. Cam Dolan
9. Ruben de Haas
10. AJ MacGinty
11. Marcel Brache
12. Paul Lasike
13. Bryce Campbell
14. Blaine Scully (cap.)
15. Mike Te’o

16. Dylan Fawsitt
17. Olive Kilifi
18. Paul Mullen
19. Ben Landry
20. Ben Pinkelman
21. Nate Augspurger
22. Will Hooley
23. Martin Iosefo

RNS rb/rl/fl