L’Argentine, la tête haute

Déjà éliminés, les Pumas ont offert un beau spectacle face à des Américains joueurs mais qui ont laissé beaucoup d'espaces (47-17).

KUMAGAYA, le 9 octobre - Quasiment plus d’enjeu mais une question d’honneur. Depuis dimanche, et la victoire du XV de France face aux Tonga, les jeux sont faits dans la Poule C, tout du moins au niveau des qualifiés. Mais pour l’Argentine, éliminée, finir en beauté devant ses fans sonne presque comme un devoir.

Peu tranchants en début de match, les hommes de Mario Ledesma mettent du temps à prendre la mesure de leurs adversaires. Il faut attendre la 10ème minute pour voir les Pumas inscrire un essai par Ezcurra… finalement refusé après un arbitrage vidéo. Absent face à l’Angleterre, Nicolas Sanchez fait alors étalage de son talent : il décale Mallia, qui prend l’intervalle et remet à son ouvreur venu au soutien. Malgré le retour de Teo, Sanchez aplatit et convertit (7-0, 20ème).  

L’Argentine profite de cette dynamique pour se lancer immédiatement à l’offensive. À la 24ème, Sanchez tape un coup de pied par-dessus la défense américaine. L’arrière Teo est bien placé pour récupérer le ballon, mais il est trompé par le rebond ! Tuculet s’en empare pour le deuxième essai sud-américain. En pleine réussite, Sanchez transforme (14-0). En confiance, les Pumas insistent et après une épreuve de force proche de la ligne américaine, le jeu part au large. Tuculet résiste à un plaquage haut pour s’offrir un doublé, alors que Sanchez manque son premier coup de pied (34ème, 19-0).

Les Eagles réduisent la marque sur un petit coup de pied de MacGinty bien suivi par Scully. Pas de réussite pour l’ouvreur, qui voit son coup de pied de transformation être renvoyé par le poteau après la sirène (19-5, 41ème).

Du jeu et encore du jeu jusqu'au bout

Tout proche d’un deuxième essai dès le retour des vestiaires, les Américains se font contrer par un rush improbable de Delguy depuis son en-but. L’Argentine conserve le cuir et après une bonne touche, les avants font le boulot à coups de charges. Mallia arrive lancé comme une fusée pour concrétiser le travail de son pack (43ème, 26-5). Mallia y va même de son doublé, quatre minutes plus tard. De La Fuente joue à l’équilibriste dans la défense américaine et sert sur un plateau son arrière, qui n’a plus qu’à foncer dans l’en-but (47ème, 33-5).

En roue libre, les hommes de Mario Ledesma se font plaisir et tentent d’envoyer du jeu de partout. Et leur 6ème essai est de toute beauté : l’alignement argentin « chipe » un ballon en touche et le jeu part au large. Carreras joue parfaitement le surnombre à l’extérieur et passe à De La Fuente, qui part à dame (40-5, 55ème).

Mais si les Pumas ont les griffes acérées, les Eagles continuent de donner des coups de bec. Le surpuissant Paul Lasike valide l’effort du pack américain par un essai bien musclé, transformé par MacGinty (40-12, 60ème).

L’Argentine pense avoir le dernier mot sur un dernier essai de Bertranou qui profite des espaces laissés dans la défense des 'boys' américains pour effectuer un joli crochet et inscrire le 7ème essai des Pumas (47-12, 70ème). Cependant, sur un ultime effort, « captain Scully » plante un doublé (47-17, 82ème). Pas la conclusion qu'espéraient les Argentins... Mais, au moins, l'honneur est sauf. 

eb/mp