La sélection des meilleurs joueurs des équipes éliminées

Nos statisticiens ont passé au crible la phase de poules pour en ressortir le meilleur XV, sans oublier les remplaçants, issu des douze équipes qui quittent la Coupe du Monde.

TOKYO, le 15 octobre - Leur équipe n'a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale, mais ces joueurs ont cependant réussi à se mettre en valeur dans cette Coupe du Monde, selon notre équipe de statisticiens de haut vol.* 

1. Nahuel Tetaz Chaparro (Argentine)

Tetaz Chaparro a un taux de ballons portés et de plaquages à la minute supérieur à tous les joueurs qui ont disputé au moins 50 % du temps de jeu de leur équipe. Il a fait preuve d'une énergie et d'un sens du sacrifice dont peu de piliers gauches sont capables.

2. Joe Taufete'e (États-Unis)

Taufete’e a démontré une endurance spectaculaire, affichant 244 minutes de jeu au compteur. Parmi les talonneurs, il est premier en matière de ballons portés (37), et troisième au classement des plaquages comme des ballons récupérés. 

3. Michael Alaalatoa (Samoa)

Le pilier droit de 128 kg vient compléter une première ligne solide. Grâce à ses 39 plaquages, Alaalatoa se classe deuxième de tous les numéros 3. Le Samoan, dont le frère Alan figure dans le squad australien, est aussi le deuxième pilier droit en ce qui concerne les ballons récupérés.

4. Guido Petti (Argentine)

Les chiffres des performances du deuxième ligne révèlent un joueur tout-terrain : 70 mètres parcourus (troisième chez les deuxièmes lignes), meilleur voleur de ballons touche tous postes confondus (5), deuxième parmi les deuxièmes lignes concernant les ballons récupérés, troisième sur les défenseurs battus.

5. Jonny Gray (Écosse)

Infatigable plaqueur, Gray a asséné 28 plaquages face au Japon, un record dans la compétition. Mais ses 14 passes et sa troisième place pour les passes après contact et les passes décisives chez les deuxièmes lignes font de lui bien plus qu'une machine à plaquer.

6. Juan Gaminara (Uruguay)

Non seulement le capitaine uruguayen a joué un rôle clé dans la victoire surprise face aux Fidji, mais il a aussi plaqué à 52 reprises sur la phase de poules : le troisième total pour un troisième ligne côté fermé, malgré le handicap d'avoir commencé le match face à l'Australie sur le banc.

7. Jake Polledri (Italie)

Parmi les performances époustouflantes de Polledri, citons les 27 défenseurs battus. Un record pour un avant dans l'histoire de la Coupe du Monde, alors qu'il n'a joué que 196 minutes.

8. Beka Gorgadze (Géorgie)

Le digne successeur de Mamuka Gorgodze, avec qui il partage presque le même nom et surtout la même capacité à porter son équipe vers l'avant. Il a parcouru 149 mètres et mène le classement des numéros 8 sur les plaquages (38) et les ballons récupérés (5).

9. Santiago Arata (Uruguay)

Plaquages (38), défenseurs battus (6), turnovers (6), le demi de mêlée des Teros a tout fait, jouant un rôle clé dans la victoire face aux Fidji. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, il a aussi un bon petit coup de pied... 

10. Finn Russell (Écosse)

Troisième sur les mètres parcourus (126), deuxième sur les défenseurs battus (11), troisième ex-æquo sur les franchissements (4), leader sur les passes après contact (6). Voilà les chiffres impressionnants du demi d'ouverture, au sein d'une équipe d'Écosse qui a parfois eu du mal à aller de l'avant. 

11. Semi Radradra (Fidji)

Mètres parcourus (400), défenseurs battus (29), ballons portés (62): le Semi-remorque est en tête de toutes ces catégories. Ajoutons à cela son implication sur six essais et ses deux récompenses de Joueur du match, et vous obtenez des performances très haut de gamme.

12. Siale Piutau (Tonga)

Il a eu le bonheur de marquer un essai face aux États-Unis pour célébrer ses adieux au rugby international, mais le capitaine des Tonga a aussi effectué 42 plaquages. Plus que n'importe quel autre premier centre.

13. Waisea Nayacalevu (Fidji)

Premier parmi les seconds centres sur les mètres parcourus (219) et les franchissements (5), Nayacalevu est également l'auteur d'essais face aux oppositions les plus relevées, l'Australie et le pays de Galles.

14. Mattia Bellini (Italie)

Le grand ailier a lâché les chevaux pendant cette Coupe du Monde, avec 160 mètres parcourus et sept franchissements en seulement 120 minutes de jeu, un essai à chaque match joué à la clé.

15. Telusa Veainu (Tonga)

Au poste d'arrière, il est leader en matière de mètres parcourus (248) et d'essais marqués, dont un chef-d'oeuvre face à l'Argentine (photo ci-dessous). Pas la peine d'en rajouter.

Remplaçants

16. Torsten van Jaarsveld (Namibie)

17. Guram Gogichashvili (Géorgie)

18. Kirill Gotovtsev (Russie)

19. Andrey Ostrikov (Russie), ci-dessous

20. Lucas Rumball (Canada)

21. Ruben De Haas (États-Unis)

22. Helarius Kisting (Namibie)

23. Alapati Leiua (Samoa)

* Nous avons décidé de ne pas sélectionner plus de deux joueurs par équipe, parmi les 12 nations éliminées. 


RNS cp/sdg/lm/bo/jf/sc