Match nul en phase finale, mode d'emploi

Si deux équipes ne peuvent se départager au bout de 80 minutes, une prolongation de 20 minutes est organisée, puis une mort subite. Et enfin, une séance de tirs au but.

TOKYO, le 19 octobre – La Coupe du Monde de Rugby 2019 va proposer des quarts de finale aussi prometteurs qu’indécis... Indécis au point d’assister à match nul ?

C’est statistiquement peu probable, tant cette configuration survient rarement. En 32 ans d’histoire, seules trois rencontres à élimination directe ont débouché sur des matches nuls. Par deux fois, ces égalités sont survenues lors de finales : en 1995 et en 2003. Par ailleurs, seulement trois rencontres se sont soldées par un partage des points dans toute l’histoire des phases de poules.

Pour les matches à élimination directe de la Coupe du Monde de Rugby 2019 :

En cas d’égalité, une prolongation de 20 minutes se joue (deux mi-temps de 10 minutes, entrecoupées d’une pause de cinq minutes). Si les équipes n’arrivent toujours pas à se départager au tableau d’affichage, 10 minutes de 'mort subite' sont alors jouées. La première équipe à marquer des points durant ce laps de temps est déclarée vainqueur.  

Si aucune équipe ne marque des points, une séance de tirs au but est organisée pour décider du vainqueur. Chaque équipe choisit cinq buteurs parmi les joueurs encore présents sur la pelouse avant d'informer l’arbitre de l’ordre dans lequel les joueurs vont buter. Ces cinq joueurs ont une chance de buter depuis une position bien précise de la ligne des 22 mètres : directement en face des poteaux (position 1), sur la ligne des 15 mètres à gauche des poteaux (position 2) et depuis la ligne des 15 mètres à droite (position 3).

La séance se déroule ainsi : le buteur 1 tire depuis la position 1, le buteur 2 depuis la position 2, le buteur 3 depuis la position 3, le buteur 4 depuis la position 1, le buteur 5 depuis la position 2.

Est déclarée vainqueur l’équipe qui compte le plus de coups de pieds réussis après cinq tentatives, ou avant, si une équipe ne dispose plus d’aucune chance de revenir au score sur son adversaire. Si les deux équipes se trouvent à égalité, la séance passe en 'mort subite'. Une nouvelle séance de coups de pied est organisée, suivant le même schéma qu’auparavant, avec les mêmes buteurs dans les mêmes positons. Le match s’arrête lorsqu’un joueur réussit son coup de pied depuis une position et que son vis-à-vis adverse manque le sien.

RNS ns/kb/bo/eb/sc