Revivez EN DIRECT... Fidji v Uruguay à la Coupe du Monde de Rugby 2019

World Rugby retransmet en streaming des matches des Coupes du Monde de Rugby hommes et femmes pour aider les fans à satisfaire leur soif de rugby pendant le confinement. Aujourd'hui, le choc de la Coupe du Monde de Rugby 2019 entre les Fidji et l'Uruguay à Kamaishi.

Les fans de rugby vont avoir la chance de revivre ce dimanche la victoire surprise de l'Uruguay face aux Fidji en match de la Poule D de la Coupe du Monde de Rugby 2019 à Kamaishi.
La rencontre sera retransmise en intégralité et gratuitement sur la page officielle de la RWC ainsi que sur la chaîne YouTube de World Rugby dimanche 29 mars à 16h GMT.

Les commentaires, le partage en direct des émotions et des souvenirs de ceux qui étaient présents à ce moment-là vont contribuer à donner à cette initiative une expérience immersive inédite dans le monde entier.

En larmes

Le capitaine de los Teros, Juan Manuel Gaminara, n'a pu retenir ses larmes après la superbe victoire de son équipe sur les Fidji 30-27. Ce n'était que la troisième victoire de l'Uruguay dans toute l'histoire de la Coupe du Monde de Rugby. Mais plus qu'une simple victoire, le résultat marquera pendant longtemps la ville de Kamaishi, quasiment entièrement ravagée et rayée de la carte suite au tremblement de terre suivi d'un tsunami en 2011.

Huit ans plus tard, 14 025 spectateurs étaient massés dans les travées du Kamaishi Recovery Memorial Stadium qui avait été construit spécialement dans la perspective de la RWC 2019 sur le site d'une ancienne école détruite par la catastrophe.

Accueillir ce match ici était à la fois symbolique et un signe puissant de la capacité de cette région à se remettre d'une des plus grandes catastrophes de ces dernières années.
Et pour l'Uruguay, c'était aussi l'occasion de prouver au monde entier combien ils avaient évolué au fil des ans pour pouvoir prétendre jouer au plus haut niveau international.

La botte de Berchesi

L'Uruguay menait 24-12 à la pause grâce aux essais transformés du demi de mêlée Santiago Arata, du numéro 8 Manuel Diana et du centre Juan Manuel Cat ainsi que d'une pénalité de Felipe Berchesi.

Celui-ci a ajouté deux autres pénalités en seconde période portant à 15 le nombre de points sur cette seule rencontre, ce qui a constitué un record national en Uruguay.

Malheureusement pour les Fidji, les erreurs et fautes de main ont été tellement nombreuses que la victoire n'aurait pas pu être acquise.

« On a pris 60 points contre eux en novembre (68-7). C’est une performance remarquable et un grand jour pour le rugby uruguayen. C’est irréel ! », commentait à chaud Felipe Berchesi, incrédule.

« Tout s'est mal goupillé. Ce n'est pas le résultat que l'on voulait. La rencontre n'a pas pris ni la tournure que l'on voulait. Nous avons sous-estimé une très bonne équipe d'Uruguay pour son entrée en lice dans la compétition », concédait le capitaine fidjien, Dominiko Waqaniburotu.