• Une audience totale d'un milliard de téléspectateurs
  • L'audience en Asie a cru de 221%, principalement au Japon
  • Encore plus de difusion sur des marchés émergents du rugby a accompagné une augmentation de participation dans le rugby
  • L'activité numérique et social a été au cœur de ce succès

La Coupe du Monde de Rugby 2015 a été la compétition la plus regardée et la plus partagée de l'histoire sur les réseaux sociaux, enregistrant des records d'audience en direct, une forte pénétration en ligne et séduisant de nouveaux marchés, à en croire les résultats d'une étude dévoilée par World Rugby.

Selon une étude réalisée par Repucom, le nombre de téléspectateurs qui ont regardé la Coupe du Monde de Rugby 2015 en direct a augmenté de 48% par rapport à l'édition de 2011, notamment en Asie, en Europe et sur des marchés émergents du rugby.

La Coupe du Monde de Rugby 2015 a établi de nouveaux records d'audience dans 27 marchés. 16 000 heures de programme ont été suivies par 70% des télespectateurs sur des marchés-clés, confirmant la volonté de World Rugby de donner la priorité à la télévision gratuite en clair plutôt qu'à la TV payante sur des marchés ciblés.

Ces records d'audience sont à compléter par une forte présence constante et numérique de la Coupe du Monde de Rugby, ce qui prouve que ce sport ne cesse d'atteindre de nouvelles cibles à travers le monde.

En ligne, le hashtag #RWC2015 a été mentionné deux fois par secondes pendant toute la durée du tournoi. Le premier jour de la compétition, le rugby était le sport le plus commenté sur les réseaux sociaux, loin devant le football, le football américain, le baseball, le basket et le cricket. Au total, 46 500 heures ont été passées sur le site officiel de la Coupe du Monde de Rugby par 28 millions de visiteurs uniques pendant tout le tournoi.

England 2015 v New Zealand 2011 : une audience en augmentation

  • La Coupe du Monde de Rugby 2015 a été la Coupe du Monde la plus regardée de l'histoire, atteignant de nouvelles audiences dans le monde entier
  • L'audience en direct a augmenté de 48% pour atteindre 479 millions de téléspectateurs tandis que les replay ont connu une croissance importante, particulièrement auprès d'une population jeune
  • Avec les meilleurs moments, les replay et les extraits en plus des directs, l'audience globale se monte à un milliard de téléspectateurs
  • La Coupe du Monde de Rugby a été l'événement sportif le plus suivi en 2015, suscitant les meilleures audiences de l'année au Royaume-Uni, en France, en Nouvelle-Zélande et en Irlande
  • Les matches de la Coupe du Monde de Rugby 2015 ont été les programmes les plus regardés de l'année au Royaume-Uni et en France et ont figuré dans le Top 3 des meilleures audiences de l'année en Irlande où deux tiers de la population les ont regardés
  • Au total, 27 marchés ont enregistré une couverture record : Japon, Espagne, Allemagne, Brésil, Chine et Géorgie en tête
  • L'audience en direct en Asie a augmenté de 221% avec 59 millions de téléspectateurs en plus au Japon
  • Les audiences en direct en Europe ont augmenté de 75% notamment au Royaume-Uni, en France et en Irlande ; un point facilité par l'absence de décalage horaire
  • La Coupe du Monde de Rugby 2015 a été l'événement sportif de l'année le plus partagé sur les réseaux sociaux et celui qui a suscité le plus de commentaires. Les contenus de la Coupe du Monde de Rugby ont compatibilisé 400 millions de vues via Facebook, Twitter, YouTube et le site internet officiel.

59 millions de téléspectateurs en plus au Japon

L'audience totale dans la région Asie a augmenté de 69% et l'audience en direct de 221%. Un fait explicable notamment par le fait que la prochaine édition de la Coupe du Monde de Rugby en 2019 se déroulera au Japon.

Grâce au parcours de l'équipe nationale du Japon, signant sa toute première victoire contre l'Afrique du Sud, l'audience cumulée a séduit 59 millions de téléspectateurs en plus au Japon comparé à 2011. Le match contre les Samoa a rassemblé 25 millions de téléspectateurs, avec un pic à 31 millions.

La compétition a également généré plus de 15 millions d'impressions sur les réseaux sociaux au Japon où YouTube a prouvé qu'il était une plateforme très populaire : la dernière minute du match Afrique du Sud – Japon a été vue 1,3 millions de fois.

L'Europe continue d'engranger des records d'audience

L'audience en Europe a augmenté de 75%, notamment au Royaume-Uni, en France et en Irlande où les matches de la Coupe du Monde de Rugby ont trusté les meilleures audiences de l'année à la télévision. Pour le diffuseur ITV au Royaume-Uni, le match d'ouverture Angleterre v Pays de Galles, la rencontre Angleterre v Australie et la finale ont tous attiré en moyenne près de 10,5 millions de téléspectateurs. Malgré l'élimination prématurée de l'Angleterre, les quarts de finale ont également enregistré de belles audiences.

Concernant les matches impliquant l'Angleterre, l'Ecosse et le Pays de Galles, les audiences du Royaume-Uni ont augmenté de 27%, en prenant notamment en compte les habitudes de voir les matches au travail, au pub ou sur les appareils mobiles. Plus de 38% de l'audience s'est impliquée sur les réseaux sociaux, démontrant l'intérêt de la jeunesse en la matière.

Audience en hausse sur des marchés émergents

Dans sa mission de faire croître le rugby dans le monde entier, World Rugby a préféré valoriser la diffusion sur des chaînes gratuites plutôt que payantes sur des marchés émergents. Un choix qui a porté ses fruits en Allemagne, au Pays-Bas, au Brésil, à Cuba et en Chine où tous les matches étaient visibles pour la première fois.

En Allemagne, où les matches étaient en clair pour la première fois sur Eurosport, le total d'audience cumulée a été de 6,4 millions de téléspectateurs. Le nombre d'heures de programme est passé de 18 à 86. Plus largement, l'audience en Allemagne pour la finale de la Coupe du Monde de Rugby 2015 a augmenté de 74% depuis 2007, la dernière fois que la compétition était jouée en Europe.

Le Brésil, pays d'accueil des Jeux Olympiques 2016 où le rugby à 7 fera ses débuts, était un autre marché porteur pour le rugby et là aussi une importante hausse a été observée. Les heures de programme sont passées de 50 (en 2011) à 235 avec une audience cumulée de 563 000 téléspectateurs comparée aux 73 000 en 2011 et aux 283 000 en 2007.

Aux USA, où la Coupe du Monde de Rugby était retransmise sur le réseau NBC, la finale Nouvelle-Zélande v Australie a attiré plus d'un million de téléspectateurs, alors que 800 000 avaient regardé la finale en 2011.

Forte couverture et fort engagement sur les réseaux sociaux

L'étendue de la couverture médiatique, à la télévision et sur les plateformes digitales, a permis d'avoir un impact positif sur le sport en général dont la popularité a progressé dans le monde entier.

Entre mai et novembre 2015, Repucom a observé une hausse de 13% du nombre de supporters de rugby dans le monde entier avec des pointes au Japon, au Brésil, en Argentine et en Allemagne.

Ainsi au Japon, près d'un supporter sur deux considère que la Coupe du Monde de Rugby a augmenté l'intérêt du rugby dans le pays. Plus de 11 millions de Japonais ont déclaré être intéressés par le tournoi. Dans le même temps, le Royaume-Uni a vu 2,2 millions de personnes en plus développer un intérêt particulier pour ce sport, dont une grande part de population féminine – 53% étant intéressées contre 35% pour la coupe du monde de football.