• Japan 2019 devrait assurer des retombées financières importantes pour une Coupe du Monde de Rugby
  • 216,6 millions de yens (1,65 millions d'euros) devraient être injectés dans l'économie locale
  • Plus de 400 000 fans du monde entier devraient faire le voyage au Japon
  • Le Japon accueille la toute première édition de la Coupe du Monde de Rugby en Asie

Une étude d'impact révèle que la Coupe du Monde de Rugby 2019 au Japon devrait assurer 216,6 millions de yens (1,65 millions d'euros) de retombées financières à l'économie locale.

L'étude, menée par EY pour le compte du comité d'organisation Japan Rugby 2019, a établi une estimation des différentes retombées d'une Coupe du Monde de Rugby pour le pays hôte. L'étude estime ainsi que le tournoi devrait générer un résultat global de 437,2 millions de yens (3,4 millions d'euros). Le rapport prévoit que, sur cette somme, les retombées pour l'ensemble du pays devraient s'élever à 216,6 millions de yens (1,65 millions d'euros).

Le Japon étant une destination attractive pour les fans, l'étude établit que la Coupe du Monde de Rugby 2019 devrait accueillir un nombre significatif de touristes sur les 44 jours de tournoi avec plus de 400 000 visiteurs attendus. Leurs dépenses en nourriture, souvenirs, trajets et hébergements devraient se monter à 105,7 millions de yens (824 000 €).

Durant la Coupe du Monde de Rugby 2015, 406 000 visiteurs ont passé en moyenne 14 nuitées sur les 44 jours de tournoi, produisant des retombées financières de l'ordre de 2,6 millions d'euros. Parce que l'événement sera organisé dans 12 villes d'accueil, les retombées financières seront ainsi partagées dans l'ensemble du pays quelques mois avant que se déroulent les Jeux olympiques de Tokyo 2020, ce qui représente une opportunité importante pour le Japon.

« La Coupe du Monde de Rugby 2019 représente une opportunité économique sans précédent pour l'ensemble du Japon avec un certain nombre de rendez-vous prévus dans les 12 villes d'accueil », a souligné Akira Shimazu, le directeur général de Japan Rugby 2019. « En investissant dans les infrastructures, en créant des emplois ainsi qu'en générant des revenus touristiques importants, ce tournoi va procurer des retombées économiques importantes pour notre pays. »

Les villes hôtes ont dû investir dans les liaisons entre les stades et les camps de base des équipes. L'étude estime d'ailleurs que le pays devrait investir près de 40 milliards de yens (0,3 millions d'euros) dans les infrastructures.

L'accueil du tournoi va aider à créer des emplois dans différents secteurs d'activité pouvant bénéficier à toutes les tranches de la population. Le rapport estime que 25 000 emplois peuvent être créés dans l'ensemble du pays.

« La Coupe du Monde de Rugby est l'un des événements sportifs les plus importants et les plus populaires au monde et attire des fans du monde entier pendant les six semaines de fête du rugby », a déclaré Bill Beaumont, le président de World Rugby.

« Les conclusions de l'étude soulignent l'énorme impact de la Coupe du Monde de Rugby 2019 tant sur le plan sportif, qu'économique et sociétal, réaffirmant son attrait à faible investissement tout en assurant un important retour sur investissement auprès des futures fédérations et pays hôtes et pourquoi le tournoi est de plus en plus important à la fois pour le rugby et le pays hôte.

« Nous attendons avec impatience ce qui promet d'être un tournoi très spécial qui assurera non seulement des retombées sur le plan économique, mais aussi sur la participation et les fans en Asie grâce notamment au programme Impact Beyond mené en partenariat avec la JRFU et Asia Rugby. »

Pour consulter le rapport, cliquer ici.